Procès massacre du 28 septembre : Dadis, Pivi, Tiegboro et Cie seront-ils privés de leur liberté ce mardi ?

Rentré à Conakry au petit matin du dimanche 25 septembre en provenance de Ouagadougou où il vivait en exil, l’ex-chef de la junte sera face au procureur du tribunal de Dixinn, délocalisé dans l’enceinte de la cour d’appel de Conakry.

Dadis Camara ne sera pas seul. Les quatre autres accusés militaires en liberté seront aussi présents au greffe du tribunal délocalisé de Dixinn. Il s’agit du Général Abdoulaye Cherif Diaby, les Colonels Claude Pivi, Moussa Tiégboro Camara et Blaise Goumou.

Selon nos informations, ces accusés pourraient être privés de leur liberté de mouvement ce mardi. Leurs avocats qui seront en leur compagnie préviennent qu’ils ne se laisseront pas faire.

Pour eux, « tout porte à croire que le Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Dixinn entend injustement et illégalement faire incarcérer les clients en l’absence de tout titre de détention. ».

Ils disent par ailleurs, qu’aucune disposition légale ne permet en l’espèce de décerner un quelconque mandat contre ces militaires accusés en liberté.

Mosaiqueguinee.com

 

La Rédaction

La Rédaction

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Lemakona.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 621 82 52 83 ou 656 29 01 96.