MÉDIATION ANTONIO -KPC : “ Ils Mettent Le Feu Et Passent Derrière Comme S’ils Arrangeaient La Situation ” précise AKB

La dernière actualité liée à la candidature du président Kerfalla Camara KPC au congrès électif de la fédération guinéenne de football de février 2021, n’a pas fini de faire réagir des acteurs du football guinéen. Depuis Cette sortie médiatique du boss du Hafia FC, chacun y va de son commentaire.

Ce mercredi, le responsable du département formation et développement de la Féguifoot et conseiller spécial d’Antonio Souaré, Abdoul Karim Bangoura “AKB” nous a accordé un entretien. Dans cette interview, l’ancien défenseur du Syli national de Guinée a épluché plusieurs sujets de l’actualité sportive nationale.

Sur l’annonce de candidature de KPC

AKB : Comme tout le monde, j’ai appris cette information via la presse et sur les réseaux. Il n’a pas dit qu’il se présentait mais plutôt que si l’occasion se manifeste, il ne dirait pas non. C’est légitime. Je ne comprends pas pourquoi il y a tout ce bruit autour de cette prétendue candidature. Si vous vous souvenez, il y a quelques mois, quelqu’un avait dit sur les antennes d’une grande radio de la capitale, je cite : ” qui n’a pas envie d’être Président de la République”. Est-ce que cela avait fait du bruit, non
alors pourquoi cette fois-ci, c’est simplement parce qu’il y a des marchands de crises qui en profitent et qui font les pompiers pyromanes ensuite et c’est ce qui freine l’évolution de notre football malheureusement.

Est-ce que la sortie de KPC n’a pas fait trembler la Feguifoot ? Antonio se serait même déplacé pour aller rencontrer KPC ?

AKB : D’abord, en aucun cas le président Antonio n’a appelé son jeune frère KPC pour parler de cette affaire. Depuis le début est-ce que vous l’avez entendu parler ou commenter cette histoire ? Non. Pour lui, c’est un non-événement, libre à chacun de se porter candidat ou pas. Dire que le Président s’est déplacé pour aller chez KPC est faux. Il y a eu des personnes proches des deux camps qui sont parties de leur propre initiative pour calmer le jeu.

“Il y a des marchands de crises qui veulent se remplir les poches”

Certaines personnes qui se disent médiateurs sont en même temps ceux qui attisent le feu. Ces personnes profitent et tirent les ficelles entre les deux Présidents. Ils mettent le feu et passent derrière comme s’ils arrangeaient la situation. Mais il faut savoir qu’il y a des gens bien avertis qui comprennent bien leurs jeux. Je dis bien qu’il y a eu tout ce bruit parce qu’il y a des marchands de crises qui se font en même temps médiateurs.

Ces médiations sont menées pour distraire les gens et tenter de se remplir les poches, c’est mon avis. Cette rencontre est partie d’une bonne initiative du Président Mathurin Bangoura qui dégage l’unanimité grâce à son intégrité et pour qui j’ai un grand respect.

Ils se sont dits quoi lors de cette rencontre ?

AKB : Moi-même j’y étais, mais l’entretien s’est passé entre les 4 Présidents (Antonio, Bouba Sampil, KPC et Mathurin). Je le dis et je le répète encore, l’avenir du football guinéen se discute à la fédération.

Est-ce que le président Antonio Souaré ne s’inquiète pas pour son poste, à cause de son bilan jugé négatif par certains ?

AKB : Le président Antonio Souaré n’a jamais eu peur de qui que se soit, s’il y a une seule personne capable de mettre autant d’argent, surtout ses propres fonds, dans le football contre rien en retour, c’est bien lui.

Les élections arrivent, il y a des objectifs à atteindre. Il y a eu quand même certains acquis. Le stade GLC par exemple, il a mis ses propres fonds et aujourd’hui ce stade est homologué. C’est bien dommage qu’ ici on le critique alors qu’à l’international le Président est très respecté, félicité et on le sollicite même pour faire des médiations. Il n’y a aucune crise sachez-le. Si le président Antonio se retire aujourd’hui, le football guinéen aura du mal, c’est clair.

“c’est Antonio qui a pris en charge l’AS Kaloum en campagne africaine”

Un exemple : L’ AS Kaloum qui est mon club de cœur vient d’effectuer un voyage en Mauritanie pour la campagne africaine, n’eût été l’apport du Président Antonio Souaré, le club n’aurait même pu faire le voyage même en bus.Je vous confirme que c’est lui qui s’est impliqué personnellement et la fédération avec pour que ce match ait lieu. Ce qui est dommage je n’ai entendu aucun dirigeant de ce club reconnaître ça officiellement. Vous ne voulez pas voir quelq’un, mais en catimini vous solliciter ses services.

Le stade de Nongo homologué, certains estiment que cette information n’est pas vraie ?

AKB : Ce sont des spéculations que j’ai pas envie de commenter. Je vous confirme que le stade GLC de Nongo a bien été homologué.

Il faut quoi pour que le football guinéen connaisse un réel progrès en 2021 ?

AKB : Il faudrait que l’Etat s’intéresse plus au football. Il faudrait qu’on ait des infrastructures sportives.

Votre message pour que tous les Présidents de clubs se donnent les mains pour que notre football aille de l’avant ?

AKB : Que chacun se batte déjà au niveau de son club et au niveau international aussi. Qu’ils se donnent les mains. Cela va créer une forme de concurrence positive. Regardez, KPC construit son centre à Khorira et un stade à Nongo, ce sont des acquis. Le président Antonio Souaré a construit le centre de Yorokoguia. Bouba Sampil a travaillé le stade de la mission, Mathurin travaille au niveau de Kamsar, alors quoi qu’on dira ce sont des acquis qui profitent à tout le monde, qu’on oublie les histoires d’ego.

On apprend que AKB pourrait être choisi comme vice-président de la Feguifoot ?

AKB : Depuis 2015 vous posez cette question. Quand j’ai voulu me présenter, c’est la Présidence qui m’intéressait. Le poste de vice-président ne m’a jamais interressé. Maintenant, il y a des discussions, l’avenir nous édifiera.

Mais si vous êtes plébiscité, vous allez accepter ?

AKB : Pour le moment, ce n’est pas à l’ordre

Par Mohamed LAMINE TOURÉ pour guineefoot

Comments

comments

La Rédaction

La Rédaction

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Lemakona.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 621 82 52 83 ou 656 29 01 96.

Leave a Response

neuf + un =

Résoudre : *
22 × 9 =