Dabola : la mauvaise foi de certains cadres face au développement de la ville !

Comme l’a dit le Président de la République, Professeur Alpha Condé, à l’occasion de l’inauguration du siège de l’agence Nationale D’inclusion Economique et Sociale, « les cadres guinéens oublient souvent d’où ils viennent …Ne vois pas là où tu tombes, mais plutôt là où tu te cognes. Hélas! Les cadres d’aujourd’hui constituent notre grand problème car souvent ils oublient le petit peuple malheureusement.»

Loin de moi d’employer l’article ‘’les‘’ comme l’a fait le Président de la République, mais cette citation décrit exactement le comportement de certains cadres ressortissants de la ville d’arachide, Dabola, située à 450 kilomètres de la capitale Conakry.

Ils sont nombreux (cadres de Dabola) qui se sont retrouvés à des hautes fonctions à Conakry notamment au niveau de la Primature, du ministère de la Coopération et de l’intégration africaine, de l’Assemblée Nationale, de la Société de Gestion et d’Exploitation du backbone National (SOGEB), du ministère de la Pêche de l’aquaculture et de l’économie maritime, de l’OMVS et que sais-je encore ! Suffisants pour être les porte – flambeaux d’une ville plongée dans le manque d’emplois, d’eau potable, d’électricité, de routes. Mais certains cadres issus de la préfecture de Dabola ( pour ne pas dire les 95% ) s’illustrent par leurs mauvaise foi en bloquant, sabotant toute initiative visant à apporter des solutions aux maux dont souffrent les citoyens de cette ville qui, autrefois, n’avait rien à envier aux autres de la Guinée.

Donner 50 millions pour accueillir des responsables, juste pour des cérémonies de lancement. Accompagner des cérémonies pour tel ou tel parti politique. Se servir des citoyens en distribuant de modiques sommes d’argent et montrer ensuite les images au Président pour dire qu’ils sont populaires et bénéficier de la bienveillance de ce dernier. Bloquer, empêcher toutes initiatives visant à développer cette ville. Créer et entretenir la misère, la division ethnique. Voilà ce dans quoi excellent certains cadres de Dabola.

Quelle prouesse négative pour eux envers la ville qui leur a pourtant tout donné !

Ayant des raisons que personne ne saura comprendre, ces cadres ressortissants de la ville d’arachide implorent et agissent dans l’ombre pour saper les fondements du développement de la préfecture. Les visages de beaucoup d’entre eux ont été découverts à la faveur d’une initiative portée par des fils soucieux pour le développement de cette localité à travers le projet Grand Forum de Dabola que comptent organiser Messieurs Sidafa Condé, Alpha Diaouné, Bakary Fadiga et autres.

Au lieu de soutenir ce projet hautement salutaire, des cadres aux intentions sadiques pour Dabola préfèrent se constituer en bloc pour barrer la route aux porteurs du forum avec pour argument : c’est difficile d’accompagner un projet sans gagner quelque chose en retour. Quelle honte !
En attendant que Dieu les délivre des ténèbres dans lesquels ils se sont plongés, nous autres fils ressortissants de Dabola, battons-nous pour offrir à nos parents l’eau, l’électricité, l’emploi en soutenant et en accompagnant le Grand forum de Dabola qui va nous permettre de discuter des questions de développement mais aussi d’élaborer un document qui décrira les difficultés auxquelles nos concitoyens sont confrontés, cela, par la transmission dudit document au Président de la République, Professeur Alpha Condé.

Bouka Barry citoyen engagé pour le développement de la préfecture de Dabola

Par Bouka.

Comments

comments

Mr Fodé Soumah

Mr Fodé Soumah

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Lemakona.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 621 82 52 83 ou 656 29 01 96.

Leave a Response