RPG À 31 ANS : Un Anniversaire au goût inachevé !!!

Cette semaine, le RPG, parti fondé dans la clandestinité par l’opposant historique, Alpha Condé a fêté ses 31 ans d’existence.  Mais contrairement à ce que dit l’ancien Secrétaire administratif du RPG, actuel Ministre chargé des Affaires présidentielles et Ministre de la Défense nationale, le Dr Mohamed Diané dans une déclaration chez nos confrères de Guineenews,  après trente et  un ans d’existence sur le terrain, le RPG n’est pas un parti qui est  arrive à maturité et pour cause.

Avec le RPG, la Guinée a connu le plus grand parti ethnique de son histoire. Sous le régime du président Alpha Condé et avec des commissions mises en place à la présidence de la République sous le magistère de Mohamed Diané, les nominations ne sont pas faites sur la base du mérite. Les cadres de la présidence cherche avant tout l’origine ethnique du cadre. Conséquence, regarder la tête de toutes les régies financières de l’Etat, vous m’en direz des nouvelles. Dans tous les postes stratégiques ou économiques du pays, il faut être un des leurs. Et ce n’est pas Dr Sakoba Kéita qui nous démentira, quand il a voulu jeter l’éponge parce que  le nom de son comptable, un certain BARRY de Dabola avait été gommé sous  prétexte qu’il n’est pas de leur.

Que dire du tripatouillage constitutionnel en cours dans le pays ? Des milliards GNF sont sortis des caisses de l’Etat pour la cause. On ne parle plus de développement encore moins de projet de développement. La suite est connue.

Pour le dire en un mot comme en mille, un grand parti comme le soutient M.Diané doit donner des exemples. Mais nous assistons au contraire. Dommage donc pour la démocratie guinéenne qui tarde a marqué les esprits sur le continent. Pauvre Guinée.

 

 

guineelive

Comments

comments

Mr Fodé Soumah

Mr Fodé Soumah

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Lemakona.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 621 82 52 83 ou 656 29 01 96.

Leave a Response