Lutte contre l’insécurité à Kankan : Des dizaines de jeunes expatriés maliens sont arrêtés !

Les opérations de patrouille des services mixtes de défense et de sécurité, initiées depuis bientôt un mois par les autorités locales pour tenter de sécuriser la ville, sont en cours. Après l’arrestation d’un groupe de jeunes prostitués de nationalité libérienne, 40 jeunes dont 36 de nationalité malienne ont été arrêtés et transportés au service de la garnison du camp de la troisième région militaire, le camp Soundiata Keita de Kankan. Se réclamant tous membres de très polémique société de marketing réseau Q-net,  ils ont été présentés aux médias ce vendredi 25 octobre 2019 par les autorités locales qui promettent de faire des enquêtes approfondies pour élucider le motif réel de leur présence massive en territoire guinéen.

Ça va bientôt faire un mois que les agents des services nationaux de défense et de sécurité mènent chaque nuit des opérations de patrouille pour tenter de sécuriser la ville. Cette synergie d’action des hommes en uniformes a permis d’interpellés dans la nuit du jeudi au vendredi 25 octobre 2019, 40 invendus dont 36 de nationalité malienne, 4 guinéens dont une femme.

Interrogés, ils réfutent être des malfaiteurs. L’un d’entre eux affirme qu’ils sont tous adhérents de la fameuse société de marketing réseau Q net.

« C’est Q net que moi je fais et qu’eux aussi font. On a un compte. Chacun peut donner ses identifiants et à l’aide de la connexion, on peut procéder à la vérification. Ça ne veut dire que certains parmi nous sont des malfaiteurs. Ils font Q net, et quand tu fis Q net, tu as un numéro matricule international. A l’aide de ça on peut vérifier l’identité de chacun ». A-t-il précisé.

Le gouverneur de Kankan Mohamed Gharé explique en ces termes, ce qui a motivé leur interpellation.

« Ces gens que vous voyez, des étrangers en grande majorité des maliens, se sont retrouvés à Kankan  un à un, pour se regrouper dans deux quartiers, Senkefara et Aéroport. Et tous ces deux groupes loge dans la même cour. Qui les logent et qui les nourrit, pour quel but ? Pourquoi ces gens se retrouvent chez nous maintenant-là et ce moment-ci » ? A-t-il soulevé entre autre en guise d’interrogation.

Et puis l’autre fait notaire qui réconforte le gouverneur Gharé dans ses soupçons, sont les amulettes retrouvés avec ces jeunes après leur arrestation.

« On a retrouvé des objets de protection traditionnelle. Protection traditionnelle contre des balles. Quand on vient chercher de l’argent dans un pays, on n’a pas besoin de venir avec une protection anti balle.

Selon le premier magistrat de la région de  Kankan, Q net, n’est qu’une couverture pour ces jeunes interpellés. C’est pourquoi « Une enquête sérieuse et approfondie vas être ouverte. Parce que pour nous, Q net n’est qu’une couverture. Moi-même je suis convaincu que Q net n’est qu’une couverture. Sinon, il y a pas de raison que des individus se retrouvent un à un ou à petit groupe dans une préfecture en un même lieu. L’enquête va être approfondie et on saura ce qui est caché derrière. On va savoir qui les a fait venir, qui les logeaient et qui les nourrissaient ». A-t-il conclu.

A noter que ces types d’arrestations de jeunes expatriés en grand nombre ont été aussi effectuées à Conakry et dans d’autres villes de l’intérieure du pays.

 

 

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT kababachir à Kankan.

Comments

comments

Mr Fodé Soumah

Mr Fodé Soumah

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Lemakona.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 621 82 52 83 ou 656 29 01 96.

Leave a Response