Ouverture du procès des membres du FNDC: l’accès interdit totalement à la presse

Le procès des membres du Front National pour la défense de la constitution s’ouvre ce matin au tribunal de première instance de Dixinn. Abdourahamane Sano et ses camarades de lutte en compagnie de leurs avocats,notamment Me Salifou Béavogui, Mohamed Traoré, Alseny Aissata et autres, les prévenus ont été admis dans la salle d’audience.

Devant la cour dudit tribunal, des militants du FNDC ont scandé des propos hostiles au régime  » Amoulanfé troisième mandat. Nous n’acceptons pas. Abas troisième mandat. Ça ne marchera pas « .

La presse massivement venue pour la couverture est interdite de tout accès à la salle d’audience.

Quelques minutes plus tard, une équipe de policiers sont venus demandés aux journalistes de quitter les lieux. Selon le commandant de ce groupe, l’ordre serait venu de la hiérarchie de dégager la presse.

Il faut noter que c’est l’infraction trouble à l’ordre public qui est reproché à Monsieur Sano et ses amis de lutte.

Image des journalistes alignés devant le tribunal.

 

 

 

Daouda Yansané pour guineelive

Comments

comments

Mr Fodé Soumah

Mr Fodé Soumah

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Lemakona.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 621 82 52 83 ou 656 29 01 96.

Leave a Response