FOOTBALL GUINÉEN : Mamadou Antonio Souaré Le Rédempteur Incontournable !

Sauveur rédempteur l’on peut même dire c’est la divinité absolue du Football Guinéen. Antonio Souaré réussi toujours son pari. Sa passion pour le foot fait de lui un élément incontournable pour l’avancement de cette discipline en Guinée. Les exploits il ne les a pas réussis qu’en étant à la tête de la FEGUIFOOT. Même bien avant d’être porté à la tête de cette instance, Mamadou Antonio Souaré avait déjà posé sa marque de fabrique sur le cuir rond guinéen. Son soutien financier pour cette discipline a été considérable même à l’époque de celui qui apparaît aujourd’hui comme son principal adversaire. Des soutiens pour le championnat, pour l’équipe national, pour le foot féminin, bref pour tous les secteurs qui relèvent de l’activité footballistique.  Des milliards de Francs Guinéens qu’il aurait versé pour accroître sa fortune ont été mis à la disposition de tout un peuple.

En 2012 il décide de prendre le Horoya AC. Sa vision ramène les rouges et blancs en compétition africaine. Mamadou Antonio Souaré avec le club de Matam se fixe un objectif dans 10 ans. Celui de remporter un trophée africain ou jouer une finale. Le reste on le sait. Une mission presqu’atteinte, car cette année le champion de Guinée disputera les démi-finales de la coupe CAF et l’effectif est rassurant pour une qualification en finale. Le Horoya est classé parmi les meilleurs clubs du continent.

Avec le champion de Guinée, Antonio Souaré encourage le talent. Des joueurs guinéens sont pour la première fois payés avec des salaires qui les satisfassent. Il suscite une motivation et impose une concurrence avec les autres clubs. Désormais, les joueurs ne sont plus des esclaves des Président de Clubs moins encore des objets à utiliser et à jeter. Il permet à de nombreux joueurs de briller. L’on peut citer Isiaga Sylla, Fodé Camara kufur, Ibrahima Sory Sankhon, et même Naby Keita est passé par là. La liste est longue.

Mais que dire d’un homme qui ne se contente pas que de faire avancer ses biens personnels, qui se soucie d’un pays qu’il a tant aimé servi? Antonio Souaré veut parfaire le football guinéen. Et pour ce faire il offre à la future génération un centre de formation bâti à Dubréka. L’édifice devra permettre de perfectionner les talents du pays. Il assiste financièrement même des clubs rivaux.

Mamadou Antonio Souaré investit aussi dans les médias pour donner plus de visibilité au football guinéen en particulier et au sport en Général. Il y a quelques années qu’il déclarait dans un réceptif hôtelier de la place:  » Je battirai un médias où mes journalistes seront les mieux payés de la sous région » précisant que tout se fera progressivement. Cela fait bientôt 5 ans que CIS médias vit, et la promesse est tenue. Le championnat Guinéen est de nos jours suivi un peu partout à travers le monde contrairement aux années antérieures. L’on se fait désormais une idée des joueurs locaux.

On se pose la question de savoir comment le Football pourrait être vécu si ce n’était pas lui? 

Certes il y a des Guinéens, mais Antonio Souaré en est exceptionnel. Le sens du pardon, la discrétion le patriotisme et l’humanisme nourrissent l’homme.

Nous n’avons parlé que Foot et nous n’avons pas fini. Il faudra donc une éternité pour citer les œuvres de Mamadou Antonio Souaré.

 

Sâa Alou pour lemakona.com

Comments

comments

Mr Fodé Soumah

Mr Fodé Soumah

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Lemakona.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 621 82 52 83 ou 656 29 01 96.

Leave a Response