Folie meurtrière du 22 mars: Le FNDC accuse les hôpitaux de rejeter les corps des victimes

Alors que le bilan de la repression policière s’alourdit, on compte désormais 11 victimes le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) accuse les responsables des hôpitaux publics d’avoir refusé de recevoir les corps des victimes.
« Ce matin, les corps des victimes ont été rejetés par la morgue de l’hôpital Ignace Deen (…).Cette pratique immorale vise à empêcher les autopsies sur les corps et à nier le bilan macabre de la répression sauvage en cours en Guinée », regrette le FNDC dans un communiqué.

Protesters confornt the army in the streets in Conakry on March 22, 2020, during a constitutional referendum in the country. – Guinean President Alpha Condé assured on March 21, 2020, that the constitutional referendum and legislative elections scheduled for March 22, 2020, in Guinea will be held « in a calm and transparent manner », despite the deadly protests of the opposition for whom these consultations pave the way for a third term of office for the Guinean leader. (Photo by CELLOU BINANI / AFP)

Sur son compte tweeter, le Chef de file de l’opposition n’en revient pas: « Sur injonction du pouvoir, les morgues des hôpitaux publics rejettent systématiquement les corps des victimes de la répression policière du 22 mars, pour dissimuler les preuves et nier les crimes. Quel cynisme ! », regrette Cellou Dalein Diallo.
Joint au téléphone par nos confrères de guinee360.com, le Directeur de l’hôpial Ignaace Deen dément le FNDC et parle d’un manque de places:
« Ils ont 4 corps ici qu’est-ce qu’ils veulent? Ou bien, vous croyez qu’on a une capacité de 1000 chambres froides. C’est une dizaine d’alveoles qu’on a. Mais s’il n’y a plus de places qu’est-ce va faire? On va mettre les corps sur la paillasse? », s’interroge Dr Awada.
Déjà, certaines familles ont décidé d’enterrer leur morts. C’est le cas du jeune Nassouralye qui a été inhumé cet après-midi.
Voici les noms des victimes et les contacts des familles respectives, le 11ème est décédé à Mamou.

1- Diallo Nassouralaye, 18 ans ;

2- Boubacar Diallo, 35 ans ;

3- Thierno Oumar Diallo ;

4- Thierno Hamidou Barry, 25 ans ;

5- Hafiziou Diallo, 28 ans ;

6- Mamadou Oury Diallo, 23 ans ;

7- Mamadou Bailo Diallo, 12 ans ;

8- Ousmane Barry, 23 ans ;

9- Issa Yero Diallo, 29 ans ;

10- Thierno Mamadou Barry, 20 ans.

Comments

comments

Mr Fodé Soumah

Mr Fodé Soumah

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Lemakona.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 621 82 52 83 ou 656 29 01 96.

Leave a Response