Élimination du syli National : Le président de la FEGUIFOOT Antonio Souaré met les points sur les(ï)

Après l’élimination du syli national de Guinée en huitièmes de finale de la CAN 2019, pendant que tous s’attendaient à une communication des responsables fédéraux du football guinéen. Ce fût fait ce mardi. A travers une conférence de presse, Antonio Souaré, président de la FEGUIFOOT a communiqué sur son entretien avec le sélectionneur belge Paul Put.

Le président de la fédération guinéenne de football a commencé par relativiser l’élimination de l’équipe nationale de Guinée, en faisant un parallèle avec l’Egypte notamment. Le pays hôte a été éliminé au même stade de la compétition « avec plus de moyens… c’est comme les matches de coupes, les équipes de ligue 1 rencontrent des difficultés face à celles de CFA. »

« Ce matin le bureau exécutif s’est réuni pour entendre le staff technique… j’ai commencé par lui dire (Paul Put, ndlr) que je constate qu’il n’a plus la maitrise du groupe. Et c’est un manque de professionnalisme qu’un match qui se joue à 21h (heure locale) et qui prend fin vers minuit, qu’on apprenne que tout le staff a disparu. Du jamais vu. Où ils sont partis ? Pourquoi ? donc c’était prémédité. » Regrette Antonio Souaré.

Après ces interrogations du numéro un de la FEGUIFOOT, l’entraîneur a fourni des réponses qui n’ont pas convaincu le BE : « la réponse qu’il nous a donnée, ne nous a pas satisfait. Il nous a dit qu’il a été informé à travers des textos que ceux-ci partent et qu’il n’a rien pu pour les empêcher, » informe-t-il. Antonio de poursuivre, « c’est une irresponsabilité notoire, un manque de respect. »

Le président de la FEGUIFFOT en a aussi profiter pour évoquer quelques accusations portées sur le coach belge. Entre autres, des « rackets  sur les primes des membres du staff que lui-même a recrutés. » Et le fait qu’il ne parle pas avec certains des joueurs du groupe que lui-même appelés sans aucune pression. Le sélectionneur a également nié ces accusations.

Toutefois, le bureau exécutif à travers son président a demandé à Paul Put « de fournir un rapport d’ici ce soir, ou plus tard lundi matin. Et nous te mettons devant tes responsabilités, nous nous prendrons les nôtres, mais nous attendons le rapport. »

« Si jusqu’à demain matin il n’y a pas de réaction de sa part (Paul Put, ndlr), moi en tant que responsable je prendrai une décision », conclut Antonio Souaré.

 

 

Cismedias

Comments

comments

Mr Fodé Soumah

Mr Fodé Soumah

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Lemakona.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 621 82 52 83 ou 656 29 01 96.

Leave a Response