Des centaines de maliens détenus en Guinée attendus à Bamako ce vendredi

Ils sont environs 400 maliens détenus dans les prisons guinéennes et accusés de rebelles à cause de leur implication dans les activités de la société de vente en ligne QNET. Selon le président du CSDM, ils vont bientôt rentrer à Bamako suite à un accord trouvé avec les autorités guinéennes.  Cinq bus ont affrétés par les autorités maliennes pour leur transport.

Les chiffres  qui nous avons annoncé  dans notre précédent  article par rapport au nombre de Maliens de détenus en Guinée dans le cadre des activités de QNET ont constamment doublé.

Le dernier décompte du Conseil supérieur de la diaspora malienne fait état de 350 personnes arrêtées à Siguiri, 22 à Kagbelé et 26 à Conakry.  La même faitière des maliens établie à l’étranger rapporte que les autorités  guinéennes et malienne sont parvenues  à un accord de libération de nos compatriotes.

Pour la circonstance, cinq bus ont été affrétés par le Ministère des Maliens de l’Extérieur et la délégation générale des maliens de l’extérieur pour le transport de nos compatriotes vers Bamako. Au moment où nous mettons en ligne,  indique  le président du CSDM,  ces bus  sont  déjà arrivés à Kankan et Siguiri.

La libération de  ces centaines de Maliens a été possible grâce l’implication du  Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne  qui, à travers, son président Mohamed Chérif Haïdara a balayé d’un revers de mains toutes les accusations de rebelles dont nos compatriotes font objet.

« Monsieur le Préfet aller jusqu’à qualifier ces maliens de rebelles, je trouve que c’est exagéré.  Pensez que ces maliens constituent une menace pour la Guinée, je trouve que c’est faux », avait affirmé le président du CSDM dans les médias Guinéens lors de son séjour  dans ce pays dans le cadre de la tenue des concertations du Dialogue national inclusif.

Le CSDM ne se réjouit pas seul des dividendes de la libération de nos compatriotes.  Son président   que Maliweb.net a rencontré hier à Bamako, a félicité le rôle que l’ambassadeur du Mali en Guinée, Modibo Traoré et le Consul général, Abdoulaye Maïga, ont joué pour obtenir cet accord de libération.

« N’eut été leur promptitude auprès du CSDM nous n’aurons pas obtenu ces résultats si vite », a admis Mohamed Chérif Haïdara.

C’est la première fois qu’autant de Maliens  soient  arrêtés et accusés d’être des rebelles  qui sont venus pour déstabiliser le pouvoir  Guinéen.

Selon le CSDM,  ces maliens dont le convoi est attendu probablement jeudi soir ou vendredi prochain se sont rendus en Guinée Conakry pour travailler au compte de la société de vente en ligne du Q NET.  La méthode de travail de cette société aurait été largement décriée par la majorité de l’opinion guinéenne ce qui a certainement alerté les forces de sécurité guinéenne.

 

Maliweb.net

Comments

comments

Mr Fodé Soumah

Mr Fodé Soumah

Journaliste Directeur de Publication du site d'information Lemakona.com. Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 621 82 52 83 ou 656 29 01 96.

Leave a Response